2016

Thierry, très médiatique !

Fin 2016, début 2017 (émission prévue, dont nous parlerons le moment venu), le discret Christophe Thierry s'avère toujours médiatique.Lire / Voir

17 diplômes andouillettes valides

Fin novembre 2016, 17 diplômes AAAAA de charcutiers élaborateurs étaient valides
(artisans, très majoritaires, et trois industriels, certains "multimarques", pour leur haut de gamme).
Tous concernent des andouillettes (une andouille fut dégustée en avant-première, mais il n'y avait pas encore dégustation spécifique de ce produit aux recettes et expressions si nombreuses).
Un nouveau diplôme pour deux artisans associés :
Emmanuel Cahelo et Rodolphe Pialaprat, co-gérants de l'entreprise artisanale Le Carré Rouge, présente aux halles centrales de Tours et à Luynes.
Deux diplômes demeurent acquis à des restaurateurs, dont un, le Japonais de Kyoto, Masaki Kubo, élabore lui-même ses andouillettes (peut-être est-il le seul au monde à le faire depuis que le
Bistroquet de Troyes, jadis fierté des Deroussis père et fils, amateurs d'andouillette "totalement maison", ou supposée telle, a été fermé).

Aucune dégustation d'andouillettes n'est, en principe, envisagée avant le printemps 2017. Place à l'andouille ? Cela se décidera en janvier.

Lire / Voir

Hardouin... Il y a 20 ans, à Vouvray

Jeune entrepreneur, Julien Garnier perpétue l’entreprise Hardouin, dont il prit les commandes en 2003 . Les frères Hardouin avaient fêté leur premier diplôme 5 A il y a vingt ans.
Lire / Voir

Nemours : AAAAA Aufradet repartie !


Victime de la terrible crue du Loing qui anéantit sa boutique et le labo, Alexandre Aufradet a réouvert, après bien des tracas et un réaménagement le faisant passer du 29 place de la République… au 27. Nemours a retrouvé son andouillette 5 A le 7 octobre La dernière andouillette Aufradet "plébiscitée" par les jurés 5 A avait été dégustée chez le Père Claude, à Paris, en février. Il s'agissait d'un troisième renouvellement de diplôme.

Lire / Voir

Masaki Kubo, restaurateur à Kyoto, premier et toujours seul lauréat 5 A étranger

Le diplôme de l'AAAAA honore depuis le 18 février 2013 un restaurateur-cuisinier de Kyoto, Masaki Kubo, qui élabore lui-même ses andouillettes (ce que ne fait aucun cuisinier français, semble-t-l). Il lui a été remis; la première fois, aux Grandes Marches, la brasserie jouxtant l'Opéra-Bastille, en présence d'un représentant de l'almassade du Japon à Paris et de nombreux journalistes japonais.
Ce diplôme a été renouvelé une première fois à la suite d'une dégustation à Paris, puis selon accord du Bureau (renseignements particulièrement favorables, communication de la carte, photos de travail et du produit). Il est valable, selon opportunité de dégustation, jusqu'au printemps 2017 au moins).
Kubo-et-diplômeKubo-Masaki_1
Le chef-patron du Bistrot Bons Morceaux a été le premier lauréat 5 A hors de France.
Il demeure seul lauréat cuisinier-
élaborateur AAAAA au monde.Lire / Voir

Une 5 A au grenier ?

Le "grenier médocain", préparation peu connue hors de la Gironde, a fait son entrée dans le Code des usages de la charcuterie (édition 2016). Au chapitre Andouille. Un jour une 5 A ?
Lire / Voir

Andouille, andouilles.... Quelques variétés

Andouilles, tant d'andouilles…Et des risques de confusion. Simple mémo.Lire / Voir

Vive Karambolage !

Vive KARAMBOLAAAAAge ! Au sujet de l’odeur parfois prégnante de l’andouillette… Un formidable et narquois court-métrage de Karambolage (Arte), régal même pour pour qui fronce parfois le nez. Lire / Voir

Jacqueline Ury nous a quittés

La chroniqueuse gastronomique qui a si longtemps et si régulièrement participé aux réunions des jurés de l’AAAAA nous avait quittés le mercredi 4 mai. Jacqueline Ury, 82 ans l'hiver dernier, se partageait entre Paris et la Creuse, projetait des voyages aux USA, en Russie…. Elle faisait partie de la 5 A depuis depuis près de quarante ans.
Lire / Voir

Porc, canard, vive la Dordogne et le Périgord !

Jean-Christophe Andrieux tire ses andouillettes à la ficelle dans le nord du Périgord, à Saint-Martin-le-Pin, où il travaille avec son épouse Valérie. Son produit deux fois de suite lauréat 5A est classique, mais on ne s'étonne pas, au royaume des palmipèdes, qu'il ait ajouté à sa gamme une andouillette au canard alliant la chair de belles volailles aux chaudins de porc.
Depuis longtemps charcutier-traiteur à son compte, icet ancien collaborateur du grand Gaston Lenôtre ne tient plus boutique depuis quelques années : il a créé un site-labo où il élabore en artisan pour les autres, approvisionne de grands marchés régionaux, fournit plusieurs restaurants.
Lire / Voir

Laurent Barris : vive le cul-noir !

Laurent Barris, lauréat 2015, est charcutier à Saint-Yrieix-la-Perche. Un défenseur de la race de porc pie noire limousine.Lire / Voir

Dégustation du 4 février. Diplômes renouvelés.

La première réunion "de travail" 2016 s'est tenue le 4 février chez Le Père Claude (Claude Perraudin).
6 diplômes renouvelés pour deux ans.
Lire / Voir