Stacks Image 151

Siège social :
Ceproc
19, rue Goubet
75019 Paris
Association loi 1901

L'Association


L'Association amicale des amateurs d'andouillette authentique (AAAAA), souvent dénommée 5 A, a pour vocation d'honorer l'andouillette et l'andouille.
Très sérieusement, mais toujours avec le sourire.
Elle valorise avant tout le travail de fabricants, mais peut aussi distinguer des restaurateurs et cuisiniers favorisant avec talent et constance les produits précités.

Le diplôme de l'AAAAA, daté, est attribué gratuitement pour deux ans. Il peut être renouvelé après dégustation.


L'AAAAA ou 5 A n'est pas une marque.
C'est un signe de reconnaissance de qualité.


Il n'existe pas d'"andouillettes AAAAA", tout court, mais des andouillettes signées par tel ou tel élaborateur, honoré de façon précise par le jury pour cette fabrication particulière.
Le diplôme est pour le moment (été 2017) attribué à titre personnel au patron supposé lui-même "fabricant" : notion à revoir rapidement en ce qui concerne les "industriels" et certains très gros artisans, qui n'embossent guère de leurs mains et seraient sans doute bien en peine de "tirer à la ficelle"…
Il n'est pas cessible avec le fond de commerce.
Il perd sa validité en cas de cession de l'entreprise; de changement de site d'élaboration.

Il s'agit toujours d'un produit spécifique, supposé de qualité constante, non d'une "gamme" de produits.
Un "industriel" dont l'entreprise commercialise diverses marques d'andouillettes peut briguer pour certaines, à condition qu'elles soient différenciables, non interchangeables à la vente.
Ces produits d'un même groupe multimarques doivent être dégustés par le jury lors d’une même réunion.


Le nom de l’artisan élaborateur ou la dénomination précise de l'entreprise devrait apparaître clairement (sur le conditionnement, sur les cartes de restaurants si possible, sur la publicité des revendeurs) lorsqu'il y a citation du sigle de l'amicale.
Cette politesse est particulièrement attendue des restaurateurs, qui en font rarement preuve.
Si la place pour mention manquait sur une carte de restaurant, ou si oubli, les clients doivent être renseignés par le personnel quant à l'origine du produit, même s'il a été acheté chez un intermédiaire.

Les intermédiaires, grossistes, demi-grossistes, boutiquiers, proposant des andouillettes dites 5 A et ne pouvant prouver qu'elles le sont (emballage, facture explicite) risquent une plainte pour publicité abusive.

Le cas des diplômes et mentions décernés pour des andouilles, prévu statutairement, sera particulièrement étudié fin 2017-début 2018.