Laurent Barris : vive le cul-noir !

Laurent Barris, lauréat 2015 , est charcutier à Saint-Yrieix-la-Perche. Où il a été photographié — sans but professionnel !— par un journaliste sportif aux racines corréziennes, proche de la 5 A, Jean-Christophe Bassignac (ci-dessous, portrait vite-fait lors d’un séjour éclair dans le sud de la Haute-Vienne).

Barris Laurent


Attaché à une race de porc pie noire limousine qui risqua de disparaître, Laurent Barris l’utilise au mieux des disponibilités pour son andouillette, maintenant spécialité reconnue du bourg perché également réputé pour ses madeleines. Autres destinées en son labo de ce porc autrefois dit « de Saint-Yrieix » : une andouille réjouissante à dessaler et à cuisiner (avec des légumes, comme un pot-au-feu) et un fameux boudin aux châtaignes.
Un boudin pur « cul-noir » qui a valu au jeune charcutier une médaille d’or à la dernière
Foire au boudin de Mortagne-au-Perche, autre Perche, à laquelle participaient des centaines de charcutiers.

LIRE …………… Et aussi : à propos du « Cul noir »


RetourAccueil-bouton-rouge-1