Édition 2018 du site non commercial de la non lucrative AAAAA.

Association Amicale des Amateurs d'Andouillette(s) Authentique(s) 5A

Ni pub, ni publi-reportages. Infos concernant l'asso, ses diplômes, ses membres.


• Cette page d'accueil, actuellement simili-blog préhistorique peinant sur smartphone, sera remaniée début septembre, sans doute avec la nouvelle version (8) de RapidWeaver (“Preview how your website will look on different devices, such as iPhone, iPad Pro, iMac and more": voilà qui sera utile !). Le webmaster bénévole trébuchera parfois lors de la transition ; merci aux membres de l'asso embossant aisément dans le numérique de proposer leur aide •

Stacks Image p800_n18
Vous êtes sur une version du site insuffisamment optimisée pour smartphones. Meilleure lecture sur IPad et ordis.


Assemblée générale 2018
CEPROC 17 octobre

Les membres de l'AAAAA seront attendus à 11 h 30 pour la partie formelle de l'AG et, surtout, pour traiter de l'organisation (secrétariat, Conseil d'administration, répartition des tâches), des attributions de diplôme, du suivi de la production des lauréats.
Prévoir ordre du jour chargé et interventions précises. La discussion se prolongera après le déjeuner (menu charcutier à prévoir, avec les produits de lauréats). Cette réunion sera préparée en septembre par le Bureau. Convocations envoyées début septembre (courriel et/ou courrier postal).


Stacks Image p800_n161

Nouveaux lauréats, confirmations

Dégustation par les jurés 5A au CEPROC, début de l'été. Le directeur du Centre européen des professions culinaires, Emmanuel Paris, s'était joint aux responsables de l'asso en compagnie de deux MOF : le charcutier Bernard Pérot, président de l'établissement de la rue Goubet, le cuisinier familierr de l'univers de la charcuterie, Bernard Leprince. Benoît Belgy, président adjoint de la CNCT, et Benoît Lemelle, industriel FICT, étaient de la tablée, au restaurant d'application.
Sous réserve de leur acceptation du diplôme et de la fourniture de renseignements (questionnaire encore à envoyer, simple formalité), ces établissement peuvent revendiquer la 5A :
• Charcuterie Mauvigney, à Mérignac, pour un Grenier médocain (spécialité d'andouille spécifique de la Gironde)
• Charcuterie Rivalan-Quidu, à Guéméné, pour son andouille de Guéméné
Charcuterie Guillemot-Levesque, à Guéméné, pour son andouille de Guéméné (intitulé du diplôme à préciser, en raison de l'évolution encore récente de l'entreprise),
Entreprise Amand Terroir, à Vire, pour son andouille de Vire
• Entreprise Popy, à Saint-Quentin Fallavier, pour son andouillette "lyonnaise" à la fraise de veau.

- Le diplômes du cuisinier japonais Masaki KUBO a été renouvelé pour la troisième fois, chez Le Père Claude.

Stacks Image p800_n167
Le Japonais lauréat 5A à nouveau diplômé. Masaki KUBO (Bistrot Bons morceaux, Kyoto) a obtenu le renouvellement de son diplôme lors d'une dégustation réunissant à Paris, le 7 juin. Photo : M. et Mme Kubo avec Claude Perraudin.
Notre ami japonais serait le seul cuisinier-restaurateur au monde fabricant lui-même les andouillettes de qualité proposées à ses clients : aucun restaurateur français ne semble l'imiter sérieusement, question fourniture en chaudins, main d'œuvre, local en conformité avec les normes d'hygiène.
- Les diplômes sont décernés gratuitement. S'ils ne sont pas remis à l'issue de la dégustation ou lors d'une AG (17 octobre, en l'occurence), à laquelle les lauréats sont conviés, leur impression et leur envoi postal sont facturés 50 € (gratuité pour les adhérents depuis plus d'un an).
- Les lauréats peuvent adhérer et cotiser à l'amicale 5A l'année suivant celle de la remise du diplôme.
Ce n'est en aucun cas une obligation.
Il n'est pas d'usage que les nouveaux lauréat adhèrent d'emblée, et cela n'est pas souhaité : l'association doit faire face à divers frais, réduits au maximum, mais ses responsables tiennent à sa vocation "non lucrative".

Stacks Image p800_n173
Plutôt andouille de Vire, sur la photo : François Roboth, à gauche, l'un des anciens de la 5A, observateur sans pitié des réalités charcutières. Plutôt Guéméné : Claude Perraudin débonnaire Père Claude, humaniste de la plancha peu féroce. Ils retiennent leur sourire pour rappeler à l'AAAAA qu'il faudra préparer l'AG d'octobre en septembre… et que l'on peut rire de tout, y compris de l'asso si l'on ne nargue pas le Code des usages de la charcuterie. Car les jurés 5A et nos gardiens du temple (charcutier) n'oublient jamais que l' acronyme "AAAAA" se prononce aussi Ah! Ah! Ah! Ah! Ah!
Andouillettes, Andouilles, Appétit, Amitié, ce qu'il faut d'Authenticité… Ces A invitent au sourire en rappelant le rire joyeux de Clos-Jouve, l'un des fondateurs de la 5 A : la petite histoire associative veut que ses éclats sonores aient inspiré l'épellation en voyelles lors d'une joyeuse réunion tenue à Bourg-en-Bresse, vers 1959-1960.
Ce banquet est évoqué, non daté, par l'auteur gastronomique Francis Amunategui, premier président de l'association, dans
Le Plaisir des mets, publié en 1964 : l'association était alors solidement constituée, de cinq personnes au moins.

Logo officiel aaaaa-asso.fr
Stacks Image p800_n184

2007-2018.
Le siège social de l'association (loi de 1901) est domicilié depuis plus de dix ans au
CEPROC
19, rue Goubet 75019 Paris

Stacks Image p800_n198
Stacks Image p800_n186
Stacks Image p800_n188
Stacks Image p800_n194