Stacks Image 160

Site officiel strictement non publicitaire de l’AAAAA, Association Amicale des Amateurs d’Andouillette Authentique (statuts déposés, loi de 1901)

Faire l’andouille ?
Quelques problèmes d’organisation.
Mais c’est lancé !
Stacks Image 50371
Claude Perraudin (Le Père Claude), avec, à gauche, une assiette résolument Guéméné (Jean-Jacques Legros), à droite une autre d’andouilles de viande « à cuisiner », limousines-périgourdines (Laurent Barris et Jean-Christophe Andrieux).
En accord avec ses statuts, l’AAAAA se doit d’honorer les andouilles de toutes sortes, conformes au Code des usages de la charcuterie. Éventuellement à dessaler et cuisiner : il n’y a pas que les Vire et les Guéméné !
Pour une première dégustation, des artisans avaient été invités à poser une pré-candidature, notamment aves des andouilles à cuire. (Les productions d’industriels ou gérées par des responsables multimarques seront testées fin 2017 ou début 2018, selon décision du Bureau de l’asso et selon moyens.)
Un essai inaugural s’est déroulé au printemps 2017 chez Le Père Claude.
• En ouverture, moins déconcertante, applaudissements pour l’andouille de Guéméné et pour l’originale ”poitrine à l’andouille”, excellente passée à la plancha, de Jean-Jacques Legros (Saloir de Josselin / Délices de la presqu’île ; les Legros sont depuis longtemps titulaires AAAAA andouillette.). 
Deux produits méritant un coup de chapeau, en attendant que s’officialise un diplôme « 5A andouille ». 
• Ensuite… Maldonne, par inexpérience des organisateurs (reconnue volontiers par J.-L Delpal, président de l’association, impliqué mais insuffisamment vigilant en cette occurence). 
Jean-Christophe Andrieux et Laurent Barris, artisans appréciés et lauréats AAAAA archi-confirmés pour leurs andouillettes, avaient envoyé pour cet essai des ”andouilles de viande” appréciées de leur clientèle locale et de certains jurés. 
Il y a eu des problèmes de dessalage, d’éventuel ajout de sel, de préparation : confusion totale. À refaire, de façon organisée.


17 diplômes « andouillettes »
sont actuellem
ent valides

La dernière dégustation d’andoullettes a eu lieu à la fin de l’année dernière (deux réunions en 2016)..


Diplômes en cours, revendiqués par des artisans ou par des industriels, ceux-ci uniquement pour leur produit haut de gamme distingué. Plusieurs ont fait l’objet de renouvellement (s) ; certains sont reconfirmés depuis très longtemps.

LIRE

Stacks Image 50586
En marche. Tranquillement.
Lors de la dernière AG, Vincent Ferniot avait proposé une réunion pour penser évolution et rajeunissement de l’association, voire rêver de sponsors neutres en matière de charcuterie. Pas de date fixée, mais un consensus flou : « après le Sirha ». À suivre, en fonction des suggestions du vice-président, très pris par Midi en France, l’émission de France 3 (6e saison) dont il est l’animateur complet, touche-à-tout et gastronome, ainsi que par Boco.

Stacks Image 50561
Première année du Label rouge
andouillette supérieure pur porc
(en l’occurrence pas 5A). Une initiative d’Amand.
Des andouillettes Label rouge… Cela ne concerne pas les 5 A, le produit concerné ne relevant pas du « tout fait main main » cher aux jurés, encore moins du tiré à la ficelle, mais c’est un petit événement. Un succès pour Amand Terroir et Gilles Amand, l’initiateur virois, bien connu des jurés de l’AAAAA, puisque doublement titulaire du diplôme : à l’heure actuelle, les labels rouges chers aux Français n’atteignent pas encore la soixantaine dans le secteur charcuterie.
La démarche concrétisée par arrêté (Journal officiel 19/11/2016), les andouillettes relevant de la catégorie « Andouillette supérieure » du Code des Usages de la Charcuterie, de la Salaison et des Conserves de viandes peuvent prétendre depuis l’hiver dernier au Label rouge si elles répondent à un cahier des charges strict (consultable à l’INAO). .LIRE ET VOIR
Stacks Image 50518

À Mennetou-sur-Cher, cité médiévale du Loir-et-Cher

Chez Pascal Bidron,
trois fois lauréat 5A,
le distributeur-monnayeur d’andouillettes
fonctionne depuis plus d’un an.

Une idée, pas mal de bricolages, des autorisations, des réglages…et ça marche !
Le petit artisan novateur et son épouse, Patricia (à eux deux, ils représentent tout l’effectif de l’entreprise), avaient installé pendant l’hiver 2016 leur distributeur d’andouillettes et, accessoirement de rillons, bientôt d’andouille .
L’appareil acheté d’occasion sur Le Bon Coin, adapté (petits soucis techniques au début, un monnayeur totalement reprogrammé), conserve les andouillettes tirées à la ficelle (et quelques embossées au poussoir, très minoritaires) à 2 ou 3 °. Il est rechargé le mardi soir, toutes saisons, plus lourdement aux beaux jours : jusqu’à une centaine de paquets de 2, 3 ou 4. LIRE ET VOIR


Association amicale des amateurs d'andouillette authentique 

(
AAAAA, ou 5 A)

Siège social (loi 1901) : Ceproc 19, rue Goubet 75019 Paris
Site non commercial strictement non publicitaire, réalisé bénévolement


La dernière assemblée générale de l’association
s’est déroulée le lundi 17 octobre 2016