Édition 2018 du site non commercial de la non lucrative AAAAA.

Stacks Image 857

Association Amicale des Amateurs d'Andouillette(s) Authentique(s) … et d'Andouilles

Logo officiel aaaaa-asso.fr

L'assemblée générale 2018
de l'AAAAA s'est tenue au CEPROC
le 17 octobre

Les membres de l'AAAAA se sont réunis en AG dans une belle salle de conférence de l'univers pédagogique de la rue Goubet. Plusieurs décisions ont été prises, certaine entrainant des démarches administrative et juridiques (extraits du compte-rendu bientôt publiés).
Près d'une heure et demie de débat, un vote à l'unanimité. Puis un déjeuner très charcutier dans la belle salle du restaurant d'application (merci à Bernard Pérot, Emmnuel Paris et Xavier Guimard… ainsi qu'aux apprentis ! Des lauréats AAAAA confirmés avaient apporté ou envoyé de belles réalisations.
En rappel de gourmandise et dans l'ordre alphabétique :

-Jean-Christophe ANDRIEUX
Lespinasse-Saint-Martin-le-Pin
Saucisson au pineau des Charentes
-Alexandre AUFRADET
Nemours
Fromage de tête.
-Laurent BARRIS
Saint-Yrieix-la-Perche
Boudin aux châtaignes
Rillettes de porc aux pommes
Grillons du limousin

-Jean-Christophe BASSIGNAC
Journaliste (L’Équipe), juré occasionnel, cuisinier amateur Paris
Terrine comme à Chalonnes
-Marc COLIN
Chablis Auxerre
Andouille au marc de Chablis
-Julien GARNIER
Maison Hardouin Vouvray, Tours
Boudin noir
Rillons Rillettes
Andouillette tirée à la corde
-Laurent JOLIVET
Popy, Chedeville, Amand terroir, Duval, Champenoise, P.Danjou, Bernaudeau, Jannaire
Saucisses de veau aux noisettes
Saucisson à l’ail courbe (non fumé)
Terrine grand-mère Tête en plat vin rouge

-Dominique et Benoît LEMELLE
Maison Gilbert Lemelle Troyes-Les Écrevolles
Terrine pieds et jambonneaux
-Christophe THIERRY
Sainte-Savine
Pâté en croute champenois à l’andouillette

Stacks Image 1112

Stacks Image 1107


Dernière réunion de dégustation
Bistrot annexe du Père Claude, le 27 septembre 2018
• Premier renouvellement du diplôme du
Carré rouge (Tours, Luynes), voir liste des lauréats.
• Produit à redéguster : une andouillette lyonnaise tirée à la ficelle (fraise de veau). Appréciée par certains, moins par d'autres en raison d'une présentation déconcertante (surprenant éclatement de la robe(, à des lambeaux durs à la dent, au choix de préparation au restaurant, etc. Le produit, relativement atypique, fait pour être "vraiment cuisiné", pas seulement réchauffé, se prête moins facilement à appréciation qu'une andouillette pur porc.
L'AAAAA doit se fixer des règles de dégustation précises pour ces andouillettes, qui disparurent de tout circuit pendant une quinzaine d'années.

Avant-dernière réunion de dégustation
Les jurés 5A s'étaient réunis au CEPROC le 31 mai 2018.
Sous réserve de la fourniture de quelques renseignements (questionnaire à remplir, simple formalité), les responsables de ces établissement peuvent revendiquer la 5A :
• Charcuterie Mauvigney, à Mérignac, pour un Grenier médocain (spécialité d'andouille spécifique de la Gironde). Diplôme au nom de Jauffrey Mauvigney, MOF.
• Charcuterie Rivalan-Quidu, à Guéméné, pour son andouille de Guéméné.
• Charcuterie Guillemot-Levesque, à Guéméné, pour son andouille de Guéméné (intitulé du diplôme à préciser, en raison de l'évolution encore récente de l'entreprise),
• Entreprise Amand Terroir, à Vire, pour son andouille de Vire
• Entreprise Popy, à Saint-Quentin Fallavier, pour son andouillette "lyonnaise" à la fraise de veau.


M. et Mme Kubo avec Claude Perraudin. - © jld-5A
Masaki KUBO (Bistrot Bons morceaux, Kyoto) a obtenu pour la troisième fois le renouvellement de son diplôme lors d'une dégustation qui s'est tenue à Paris, le 7 juin dernier.
Notre ami japonais serait le seul cuisinier-restaurateur au monde fabricant lui-même les andouillettes de qualité proposées à ses clients : aucun restaurateur français ne semble l'imiter sérieusement, question fourniture en chaudins, main d'œuvre, local en conformité avec les normes d'hygiène.

My Image

• Une originalité en cet univers de labels, titres et prix honorifiques : il ne faut pas payer pour présenter au jury les produits pour lesquels on postule. Si cela devait arriver un jour, en raison d'une faiblesse budgétaire de la vraiment non-lucrative asso, la somme serait modique. Il n'en est pas question actuellement.

• Les diplômes sont décernés gratuitement. S'ils ne sont pas remis à l'issue de la dégustation ou lors d'une AG (17 octobre, en l'occurence), à laquelle les lauréats sont conviés, leur impression et leur envoi postal sont facturés 50 € (gratuité pour les adhérents depuis plus d'un an s'ils sont à jour de leur cotisation).

• Les lauréats peuvent adhérer et cotiser à l'amicale 5A l'année suivant celle de la remise du diplôme, ce qui leur donne certaines garanties et possibilités.
Ce n'est en aucun cas une obligation. Les non-adhérents ne sont pas pénalisés quand ils postulent pour renouvellement du diplôme. Il en a toujours été ainsi.

• Il n'est pas d'usage que les nouveaux lauréat adhèrent d'emblée, et cela n'est aucunement souhaité : l'association doit faire face à divers frais, réduits au maximum, mais ses responsables tiennent à sa vocation "non lucrative".

L'actualité sur les réseaux :


Le siège social de l'association (loi de 1901)
est domicilié depuis plus de dix ans au
:
CEPROC - 19, rue Goubet 75019 Paris

• Le site de l'AAAAA est mis en ligne, actualisé et pour l'essentiel illustré par J.-L. Delpal, à titre bénévole. Outre les infos "officielles", il reprend les derniers billets publiés sur la page facebook de la 5A, à laquelle collaborent les membres de l'association… et leurs amis.

2007-2018.
Le siège social de l'association (loi de 1901)
est domicilié depuis plus de dix ans au
:
CEPROC - 19, rue Goubet 75019 Paris