Stacks Image 160

Les jurés de l’AAAAAA ont commencé l’année 2016 de bon appétit chez le Père Claude (Claude Perraudin) avec une dégustation d’andouillettes d’excellent niveau.
Remarquablement cuites (plancha).
De très bon à très, très bon, unanimité des jurés.
Cela s’est passé à Paris,
le jeudi 4 février, en comité relativement restreint (7 jurés).
Stacks Image 26775

Six candidatures à renouvellement, dont le diplôme arrivait à expiration ou allait y arriver, sont prorogées sans problème pour deux ans.

Celles de Marc Colin, à Chablis,
d’Alexandre Aufradet, à Nemours,
de Gilles Amand, pour deux marques distinctes,
Amand Terroir et Paul Danjou,
de Jean-Jacques Legros (le Saloir de Josselin),
de Sébastien Girardeau, à Saumur.

Des informations plus complètes seront communiquées très rapidement


L’année de l’AAAAAndouille ?

L’attribution de diplômes AAAAA à des artisans élaborateurs d’andouilles (les « industriels » et « multimarques » entreront en lice un peu plus tard) demeure d’actualité en 2016 : il y a projet de dégustation, relativement informelle, dès mars. Cela demande organisation.

L’univers de l’andouille est vaste, et l’on se perd un peu quand on s’écarte des Vire et Guéméné :
en mémo, cette récapitulation recense sommairement les définitions plus ou moins régionales de l’andouille reconnues par le Code des usages de la charcuterie.

Ce qu’il faut d’abord retenir ? 1 / Bien des andouilles respectées comme « traditionnelles » doivent se cuisiner réellement chez leurs consommateurs —pas seulement « réchauffer »— donnant davantage à œuvrer que les andouillette
s vite préparées.
2 /
Beaucoup de dénominations faisant allusion à une identité « géographique »(comme Val d’Ajol) sont des noms de marques commerciales déposées… ce qui n’enlève rien de sa saveur au produit.


Stacks Image 25274
< François Roboth et Claude Perraudin
Récemment paru, pour ouvrir 2016 sur des souvenirs :
un gros livre-album de photos, celles que prit Claude Perraudin. Alias le Père Claude, un cuisinier rôtisseur cadrant ses clients célèbres, artistes ou politiques, avant qu’ils s’attablent dans sa « cantine parisienne de la République ».
Côté lecture : les légendes et un long texte de François Roboth, inamovible secrétaire général de la 5A depuis des décennies. En prime, et en préface : les lignes chaleureuses de Pierre Troisgros (Perraudin fut apprenti à Roanne) ; une longue lettre manuscrite de l’académicien français Jean-Loup Dabadie.
Titre : « Le père Claude. Album photo de Claude Perraudin ».
Clic sur la photo ou ici


À l’automne dernier, MICHEL PIOT quittait notre tabl
e.


Il nous manque
Stacks Image 25296
Stacks Image 26040


Association amicale des amateurs d'andouillette authentique 

(
AAAAA, ou 5 A)

Siège social (loi 1901) : Ceproc 19, rue Goubet 75019 Paris
Site non commercial strictement non publicitaire


Mises en page, à jour, etc. de ce site réalisées bénévolement.
Documents JLD-5A libres de tous droits si évocation AAAAA (se renseigner info@aaaaa-asso.fr)