Nouvelle version (embossage en cours) du site non commercial de la non lucrative AAAAA.

Stacks Image 162
Stacks Image 183
Vous êtes sur une version du site allégée d'éléments secondaires (consultation basique sur smartphones). L'adadptation est automatiquet en fonction de l'appareil utilisé.
Une mise en page développée déploie davantage d'infos sur les écrans plus larges, IPad et ordis. Merci d'y penser : ce sera plus agréable pour la lecture des textes longs, au défilement fastidieux.

La dernière assemblée générale
de la 5A s'est déroulée
à Paris,
le 2 octobre 2017


5acochons3-LIRE


18 diplômes
étaient en cours de validité début septembre.

19 titulaires très prochainement
(le temps d'établir et signer le nouveau diplôme voté le 11 septembre à La Bonne Franquette, où a été, par ailleurs, reconduit, encore une fois, celui de la maison Lemelle).

Une ou deux dégustations sont prévues
au cours du troisième trimestre et en janvier (renouvellements, nouvelles candidatures).
Stacks Image 274

Siège social
Toujours la même adresse !

Stacks Image 312

2007-2017
Le siège social de l'association (loi de 1901) est domicilié
depuis dix ans au

CEPROC
19, rue Goubet
75019 Paris


Cela a été reconfirmé lors de l'assemblée générale d'octobre 2017. Nouveaux contacts vont suivre.

Site du CEPROC

À propos de l'Amicale

Stacks Image 292
Ce site, dont la réorganisation
s'achève lentement, est alimenté, ou sous-alimenté, par Jacques-Louis Delpal, avec les moyens du bord. Travail à titre gracieux dont l'avancée technique doit beaucoup aux conseils amicaux d'Arnaud Mandard.
Stacks Image 76

Stacks Image 255
Association Amicale des Amateurs d'Andouillette(s) Authentique(s) ou 5A

Ni pub, ni publi-reportages. Infos concernant l'asso, ses diplômes, ses membres.


Stacks Image 414
Laurent Barris, le diplômé 5A très régionaliste de Saint-Yrieix-la-Perche, a vu tout récemment sa boucherie-charcuterie familiale honorée du label Entreprise du Patrimoine vivant (EPV).
Et l'a annoncé sur son site, totalement recomposé et "remaquetté" il y a peu
(cliquer sur la copie d'écran).

Près de 1500 entreprises "tournées vers l'excellence" sont actuellement référencées sur le site du Patrimoine vivant, malheureusement imprécis quant à ses critères de sélection.
D'autres infos suivront quand Laurent pourra s'arracher à son boulot* et conter une labellisation qui célèbre vraisemblablement son attachement aux races porcins et bovines "du pays", au porc cul noir du Limousin, aux andouillettes, andouilles et boudin aux châtaignes que nous connaissons. Entre autres gourmandises du Savoir-faire français d'entre Limoges, Brive et Périgueux.
* Ce qu'il était parvenu à faire il y a peu, un lundi pourtant très chargé, pour participer, une deuxième fois, à l'AG de la 5A.

logo_rep_francaiseBarris Laurent


La lecture du site de l'EPV, un rien lénifiant dans ses déclarations de bonnes intentions made in France, laisse présager que quelques autres lauréats 5A pourraient briguer le label. Pour une "Troyes de Troyes", par exemple, tirée à la ficelle à la manière de Christophe Thierry ? Pour une ligérienne tirée à la Corde chez Hardouin, à Vouvray ? Pour une "provençale", comme en fait à Aubagne, à l'enseigne de La Porchetta, un Bordelais conquis par le Midi (ce Girondin attiré par le chant des cigales fit ses débuts charcutiers à Mérignac, chez le MOF Joël Mauvigney (aujourd'hui président de la Confédération nationale des charcutiers-traiteurs… et père de MOF).


Stacks Image 419
A comme 5A
A comme Assemblée générale
L'AG s'est tenue le 2 octobre à Paris,
en présence des représentants de la CNCT et de la FICT.
Avec des charcutiers lauréats aux diplômes maintes fois confirmés.

Les "I
ndustriels", les élaborateurs "multimarques", les artisans disposant de plusieurs points de vente, tenant étal sur le net et les petits commerçants jouant la qualité sont tous concernés par le sérieux du diplôme de l'AAAAAl valorisant les andouillettes et les andouilles de haute qualité constante.
L'association suit l'évolution de la production.  Nous reviendrons sur le débat qui s'est déroulé au restaurant Les Noces de Jeannette (Paris), le 2 octobre, auquel participaient notamment Benoît Belgy (pour la CNCT, qui représente les artisans charcutiers-traiteurs ) et Robert Volut (pour la FICT, organisation représentative des "industriels" et importants fabricants).
Il y a notamment été question du questionnaire-cahier des charges que rempliront dorénavant les candidats à la 5A s'engageant sur l'honneur à maintenir scrupuleusement la qualité de leur andouillette si elle est honorée du diplôme.
Complétant le règlement adjoint aux statuts « loi de 1901 », dont certains articles seront éventuellement à préciser, ce document définit méticuleusement les produits soumis aux jurés, afin de permettre un "suivi de pérennité" indiscutable.
Afin, aussi, d'écarter de la compétition les élaborations d'évidence peu dignes de retenir l'attention (trop d'additifs dans les ingrédients, inexpérience flagrante, renseignements éludés…).
Andouillettes et andouilles, qui ne supportent pas la médiocrité, doivent conservent continuellement leur typicité et leur saveur quand elles sont proclamées 5A, quels que soient l’attrait d’une grosse commande, l’urgence, les problèmes d'abattoir, de normes, de fourniture, de personnel.

• TOUJOURS AU CEPROC. L'association maintient son siège au CEPROC, avec lequel la contact doit être repris • COUP DE MAIN. Un nouveau secrétaire épaulera occasionnellement François Roboth • CANDIDATURES ANDOUILLES…Les modalités de candidature pour un diplôme 5A "Andouille" seront aussi précisées qu'elles le sont maintenant au sujet des andouillettes.

En bref, dans le désordre…

5acochons3

Le groupe Popy, développé par Laurent Jolivet depuis 17 ans — ce fut l'événement de l'été — a acquis le groupe Amand-Bianic et est fort, dorénavant,de 9 marques (Popy, Bernaudeau, La Champenoise, Chedeville, Duval, Amand Terroir, Amand Traiteur, Rivalain et Paul Danjou). Un leader sur le marché de l’andouillette !
Cela avait interpellé les responsables de l’AAAAA.
Une rencontre des « industriels » et multimarques lauréats 5A avec des jurés et membres de l'association fut donc organisée le 11 septembre, en prologue à l'assemblée générale de l'association. Histoire de faire le point et de mettre les points sur les I… en dégustant quelques belles andouillettes.
Bernard Vallat,
le nouveau président de la FICT, et David Bazergue, son délégué général assistaient à cette réunion.
Robert Volut, maintenant président de l'Association des charcutiers européens, toujours lié à la FICT, était également présent, ainsi que Christophe Thierry, venu de Sainte-Savine en officieux représentant de l'élite artisanale.
Robert Volut a ensuite participé, en observateur de la FICT. à l’assemblée générale du 2 octobre à Paris.
Lors de cette réunion, la 5A a souhaité la bienvenue à
Benoît Belgy, président adjoint de la CNCT, avec laquelle le contact est heureusement renoué.
Christophe Thierry et Benoît Lemelle, aux diplômes inlassablement renouvelés depuis une trentaine d'année, Marc Colin, également vétéran de l'association, Laurent Jolivet, le collectionneur de diplômes au sein de son groupe en expansion, Laurent Barris, venu de Saint-Yrieix-la-Perche, étaient là. Ainsi que les journalistes et chroniqueurs membres ou responsables de l'association : Monique Pivot, Vincent Ferniot, François Roboth, Laurent Bromberger, Jean-Michel Déhais, Patrick Revet, Jacques-Louis Delpal.
5acochons3
Une 6A ?
Lors de cette dernière AG,
Vincent Ferniot a réitéré son intention, déjà exprimée fortement l'an dernier —et précédemment ! — de fonder une "Amicale des amis de l'Amicale des Amateurs d'Andouillette Authentique", indépendante dans l'interdépendance de l'AAAAA. Elle serait ouverte à tous les amateurs éclairés d'andouillettes et d'andouilles… voire d'autres produits bien embossés. Mission lui est naturellement déléguée de l'organiser, assuré de la sympathie active de l'AAAAA en toute symbiose charcutière. Cela exprimé à l'unanimité, J.-L. Delpal s'étant départi du léger scepticisme exprimé lors de précédentes assemblées générales.

Stacks Image 263
Stacks Image 265
Photos décontractées en marge des lieux de travail. Laurent Jolivet (l'homme à cravate) avec Bernard Leprince, le chef MOF qui officie sur le site Chedeville du groupe Popy. Les frères Lemelle, Benoît, retrouvé à la suite, en compagnie de Christophe Thierry, et Dominique (l''index messianique), sur le site AT France-Gilbert Lemelle de Troyes-Les Écrevolles.
Stacks Image 395
Stacks Image 380
Benoît Lemelle représente les gros producteurs charcutiers au sein du Conseil d'administration de l'AAAAA en tant que plus ancien titulaire du diplôme 5A de cette catégorie : Il codirige l'entreprise Gilbert Lemelle avec son frère Dominique. Après avoir travaillé dans la charcuterie familiale, dans le nord de l'Aube, Gilbert Lemelle s'était installé en lisière de Troyes dans la zone d'artisanat qui se dessinait en 1976. C'est toujours là que se situe la maison mère et principale entreprise productrice du groupe demeuré affaire de famille.

Embosser avec art…
… Tirer à la ficelle avec mestria

Benoît Lemelle, Christophe Thierry
(photographiés devant les moulins de La Bonne Franquette)
Deux univers de la charcuterie

Alors que Benoît Lemelle représente les "industriels" relevant de la FICT au Conseil d'administration de la 5A, Christophe Thierry y figure comme une personnalité type de l'artisanat.
Lui aussi Aubois, il œuvre à quelques encablures de son grand confrère des Écrevolles.. Apprenti, il avait partagé le premier diplôme avec son père Daniel en 1986.
Celui de 1989 est encadré dans sa boutique de Sainte-Savine, avec les suivants. Le diplôme 5A aidant, Christophe est depuis plusieurs années l'artisan "andouillette de Troyes, véritable de chez véritable" le plus médiatisé..
UNADJUSTEDNONRAW_thumb_6f
Stacks Image 389

Stacks Image 253


Pour mémoire :
AAAAA
se prononce aussi
Ah! Ah! Ah! Ah! Ah!

Stacks Image 204
Le plus sérieux des labels devrait sa dénomination au rire jadis célèbre d’un des pères fondateurs de l’association, Henri Clos-Jouve, qui fut le joyeux président des chroniqueurs de la gastronomie et du tourisme (APCIG), cofondateur du prix Rabelais avec le dessinateur Henri Monier (autre amateur de beaujolais, illustrateur à la fin des années 1950 du diplôme à petits cochons francs-buveurs toujours actuel de la 5A).
Ce rappel historique pour expliquer le sourire que conservent les incorruptibles et légitimistes de l’association rivés à leu bible, le Code des usages de la charcuterie.