Stacks Image 160

Site officiel strictement non publicitaire de l’AAAAA, Association Amicale des Amateurs d’Andouillette Authentique (statuts déposés, loi de 1901)

Coup de vache (ardennaise) accusé avec retard…
Un lecteur du site nous recommande de mettre à jour une info archivée sans précaution.
En attendant la petite mise au point au sujet de la fraise de veau,
qui sera effectuée (mi-août ?) après consultation de doctes charcutiers,
retourner vers l’article en question pour lire
l’avertissement succinct rappelant le cas isolé d’ESB
détecté dans un élevage de la région de Rethel.

(Rien de changé quant à l’autorisation de la fraise de veau comme composant pour l'alimentation humaine, donc pour l’élaboration d’andouillettes, par exemple Lyonnaises.) 
AGENDA 5A
Réunion pour une charte

Rencontre de travail prévue le
lundi11 septembre (sans doute dans une salle du restaurant montmartrois La Bonne Franquette). Les récents événements concernant les « industriels » et multimarques (évoqués ci-après sur cette oage d’accueil) obligent à l’établissement d’un cahier des charges précisant les engagements des postulants au diplôme de l’AAAAA.
Le Bureau de la 5A a demandé à Benoît Lemelle (maison Gilbert Lemelle et entreprises liées) et à Laurent Jolivet (groupe Popy) de prévoir au mieux cette réunion studieuse, à laquelle devrait assister un représentant de la FICT. Et d’apporter leurs produits (occasionnellement, les jurés de l’AAAAA présents décideront du renouvellement du diplôme Lemelle, qui est proche du terme des deux ans de validité rituels).
AAAAA
Ah! Ah! Ah! Ah! Ah!
Le plus sérieux des labels devrait sa dénomination au rire jadis célèbre d’un des pères fondateurs de l’association, Henry Clos-Jouve, qui fut le joyeux président des chroniqueurs de la gastronomie et du tourisme, cofondateur du prix Rabelais avec le dessinateur Henri Monier (comme lui épris de beaujolais et illustrateur à la fin des années 1950 du diplôme toujours actuel de la 5A).
Ce rappel historique pour appeler au sourire les Incorruptibles, Légitimiste et Post-réformateurs jupitériens de l’association ! Les débats embrasant leur année charcutière 2017 ajouteront quelques couches de transparence à l’attribution d’un diplôme aussi gratuit que valorisant… Diplôme dont les récipiendaires devront s’engager plus encore à embosser ou tirer à la ficelle dans le culte des Véritables Authenticités Traditionnelles et mieux que cela définies par le Code de la charcuterie.
AGENDA 5A
Assemblée générale de l’AAAAA

Parmi les date avancées fin juillet pour l’assemblée générale 2017 :
lundi 21 septembre, lundi 2 octobre.
Confirmation prévue courant août.
L’AG aura notamment à valider le cahier des charges établi par le bureau de la 5A à la suite de la réunion de travail du 11 septembre.
Le Bureau présentera, pour approbation, le modèle de la déclaration désormais à fournir par tous les candidats, que ce soit pour un nouveau diplôme ou le renouvellement).
• Le problème des « 5A andouilles » devra être définitivement réglé, avec un agenda. Et la définition des produits à juger prioritairement. Une déclaration des postulants, calquée sur celle des « candidats andouillettes », sera soumise à approbation.
Stacks Image 50662

Stacks Image 50592
Laurent Jolivet, collectionneur d’andouillettes. Deux 5A déjà, d’assez longue date :
La Champenoise, Père Duval
Plus 2 maintenant !
Voir une page de la lettre
publiée par Popy.
Rendez-vous d’étude
La réunion d’information, en comité relativement restreint, qui se tiendra le lundi 11 septembre à Paris, est liée au récent développement du groupe Popy. Elle sera essentiellement consacrée aux rapports de l’association AAAAA avec les « industriels » et les « multi-marques » relevant de la FICT. Les mises au point établies, pour rédaction d’un cahier des charges contraignant, également valable pour les artisans (notamment ceux qui ont une succursale, vendant sur des marchés, à des restaurants et via internet) permettront de tenir peu après une assemblée générale pertinente.
Lemelle également de la réunion
L’autre entreprise affiliée à la FICT dont la production concerne la 5A est la maison
Gilbert Lemelle, que pilotent les fils du fondateur, Dominique et Benoît. Pour sa ligne haut de gamme depuis longtemps réputée, elle a vu son diplôme constamment renouvelé depuis 1989 (il sera remis en lice lors de la réunion). Le groupe Lemelle, contrairement à Popy, ne postule que pour une variété d’andouillette, présente chez Metro, chez d’importants distributeurs, des demi-grossistes.
L’événement charcutier
de l’été 2017

Le groupe Popy (Laurent Jolivet) englobe maintenant tout Amand Bianic.
Y compris Amand Terroir (diplôme AAAA pour sa production viroise haut de gamme) et Paul Danjou (la petite charcuterie de Vire rachetée par Amand, également diplômée 5A). Deux diplômes dont le libellé devra être revu, après une dégustation en principe de pure forme.

Le groupe Popy a acquis Amand-Bianic en juin. Fort de 9 marques (Popy, Bernaudeau, La Champenoise, Chedeville, Duval, Amand Terroir, Amand Traiteur, Rivalain et Paul Danjou), l’ensemble ainsi constitué offre une gamme de produits charcutiers étendue… et se pose en leader sur le marché de l’andouillette.
Implanté dans l’ouest de la France, Amand-Bianic se révélait complémentaire des implantations plutôt à l’est de Popy. Sa clientèle RHD, grossiste et GMS bénéficie donc maintenant des circuits de distribution réactifs de Popy.
Les marques et certifications de qualité du groupe normand et breton (Véritable andouilles de Vire et de Guéméné,
Andouillettes 5A Amand et Paul Danjou, Royale de Rivalain, andouillettes Label Rouge, terrines de la mer bio) s’ajoutent à celles du groupe Rhônalpin de Saint-Quentin-Fallavier également implanté, depuis des années, dans l’Aube (site de fabrication des deux lignes d’andouillettes récompensées de l’AAAAA) et dans le Val de Loire, à Montreuil-Bellay.

Stacks Image 50636

À l’aube du millénaire, Simon Duval, le petit charcutier vedette de Drancy, présentait à Jacques-Louis Delpal, déjà « plus ancien membre de l’AAAAA », le jeune entrepreneur qui achetait sa marque (non le diplôme, réattribué par la suite ). De la modeste entreprise iséroise des origines au groupe actuel, que de chemin parcouru… Tout se jouant pour une bonne part à partir de la niche « andouillette », qui échappait à l’attention des mastodontes de la charcuterie industrielle.
LIRE. Au sujet des « 4x5A » de Laurent Jolivet, article de Laurent Bromberger dans Paris-Bistro

Stacks Image 50609


Bernard Vallat, récemment élu au poste de président de la FICT, succèdera, début septembre à Robert Volut. Vétérinaire, par ailleurs titulaire d’un master d’économie, il a œuvré à la Direction générale de l’alimentation et a été chargé de la mise en œuvre des politiques nationales vétérinaires, phytosanitaires et des signes de qualité (Label Rouge, Certificat de conformité, Bio).
Bernard Vallat a été élu et réélu directeur général de l’organisation mondiale de la santé animale. Il a présidé le Conseil national de l’alimentation.
David Bazergue est délégué général de la FICT depuis 2015.

Robert Volut est bien connu des jurés de la 5A, puisqu’il a participé à plusieurs dégustations et AG. Après avoir passé 15 ans à la tête de la FICT, Fédération française des charcutiers, traiteurs, transformateurs de viande, il se consacrera désormais à la présidence de l’Association des Charcutiers européens (CLITRAVI).
Dominique et Benoît Lemelle, Laurent Jolivet, sont membres de la FICT
. Porte-parole des industries charcutière, la fédération représente 250 entreprises, employant 37 000 personnes, qui produisent 1,2 million de tonnes de produits à 85% à base de porc (soit les deux tiers de la production porcine française).

Célébrer l’andouille
Problèmes d’organisation, mais c’est lancé
!

En accord avec ses statuts, l’AAAAA se doit d’honorer les andouilles de toutes sortes, conformes au
Code des usages de la charcuterie. Éventuellement à dessaler et cuisiner : il n’y a pas que les Vire et les Guéméné !
Pour une première dégustation, des artisans avaient été invités à poser une pré-candidature, relativement informelle, notamment aves des andouilles à cuire. (Les productions d’industriels ou gérées par des responsables multimarques seront testées fin 2017, au plus tôt, ou, plus probablement, au cours du premier semestre 2018, selon décision du Bureau de l’asso…. et selon moyens : la multiplication des dégustations pèse lourdement sur le budget de l’association).
Le printemps de la confusion…
Un essai inaugural se déroula donc au printemps 2017 chez Le Père Claude. Bien commencé, mal terminé.
• En ouverture, il y eut applaudissements pour l’andouille de Guéméné et pour l’originale ”poitrine à l’andouille”, excellente passée à la plancha, de Jean-Jacques Legros (Saloir de Josselin / Délices de la presqu’île ; les Legros sont depuis longtemps titulaires AAAAA andouillette.). Ces produits, d’avis général, méritent un coup de chapeau, en attendant que s’officialise un diplôme spécifiquement 5A andouille. 
• Ensuite… ça s’est mal passé, principalement en raison de l’inexpérience des organisateurs (reconnue par J.-L Delpal, président de l’association, fort impliqué mais insuffisamment vigilant en cette occurence). Un peu, aussi, parce que Claude Perraudin était débordé (restaurant archiplein, présence de Jean-Paul Belmondo, de Michou…).
Jean-Christophe Andrieux et Laurent Barris, artisans au savoir-faire reconnu et lauréats AAAAA archi-confirmés pour leurs andouillettes, avaient envoyé des ”andouilles de viande” appréciées de leur clientèle locale et de certains jurés. 
La dégustation a malheureusement été perturbée par des problèmes de dessalage, ou un éventuel ajout de sel, assez mystérieux, par des négligences… À recommencer, avec plus de discipline.

Stacks Image 50656

17 diplômes « andouillettes »
valides l’été 2016

Deux réunions de dégustation s’étaient tenues en 2016. Les dates des prochaines dégustations restent à fixer (obligatoirement avant fin 2017)
Les diplômes en cours sont majoritairement revendiqués par des artisans, mais aussi par des « industriels » et entrepreneurs « multimarques » honorés uniquement pour leur produit haut de gamme dégusté et distingué. Dans le récent contexte concernant ces derniers, il s’agit d’une part de la maison Gilbert Lemelle, implantée en lisière de Troyes, et de l’autre du groupe constitué par l’aubois d’adoption Laurent Jolivet englobant dorénavant les deux lignes 5A d’Amand — ce qui pose, à l’été 2017, un petit problème aux responsables de l’AAAAA (il y aura mise au clair quant au nouveau libellé des diplômes lors de réunions de rentrée).

Plusieurs des diplômes en cours ont fait l’objet de renouvellement (s) ; certains, notamment ceux de Christphe Thierry et des Lemelle ont été reconfirmés tous les deux ans depuis un quart de siècle.

LIRE



Association amicale des amateurs d'andouillette authentique 

(
AAAAA, ou 5 A)

Siège social (loi 1901) : Ceproc 19, rue Goubet 75019 Paris
Site non commercial strictement non publicitaire, réalisé bénévolement


Dernière assemblée générale de l’AAAAA :17 octobre 2016
Prochaine AG septembre ou octobre 2017