Édition 2018 du site non commercial de la non lucrative AAAAA.

Logo officiel aaaaa-asso.fr

PROCHAINE AG :
17 OCTOBRE
AU CEPROC

Les convocations "officielles" seront adressées dans les délais statutairement convenus.


Stacks Image p800_n149

Le Japonais
lauréat 5A
à nouveau diplômé

Masaki KUBO (Bistrot Bons morceaux, Kyoto) a obtenu le renouvellement de son diplôme lors d'une dégustation réunissant quelques amis à Paris chez Le Père Claude. Cela s'est passé le 7 juin.
.Cet ami japonais semble être actuellement le seul cuisinier-restaurateur au monde fabricant lui-même les andouillettes de qualité qu'il propose à ses clients.

Stacks Image p800_n147
Stacks Image p800_n13
Stacks Image p800_n18
Version vaguement optimisée du site pour smartphones. Mise en page moins contrainte et plus nourrie sur les écrans d'IPad et d'ordinateurs.

2007-2018.
Le siège social de l'association (loi de 1901) est domicilié
depuis plus de dix ans
au

CEPROC
19, rue Goubet
75019 Paris


Cela a été reconfirmé lors de l'assemblée générale d'octobre 2017.

Stacks Image p800_n36
Association Amicale des Amateurs d'Andouillette(s) Authentique(s) ou 5A

Ni pub, ni publi-reportages. Infos concernant l'asso, ses diplômes, ses membres.

Cette page d'accueil sera remaniée, sa disposition web-antique n'étant pas idéale pour la lecture courante sur petits et très petits écrans.
Remaniements, donc, entrepris à petits pas pendant l'été. Sans rétribution d'agence ni de communicants, cela va de soi. Les jurés aimant écrire, photographier et gambader sur le Web peuvent proposer leur collaboration. Ou, car plus facile, voire enfantin : enrichir la page Facebopk de l'Amicale, en ligne depyis trois mois environ.

Prochaine A.G :
En accord avec le CEPROC :
• mercredi 17 octobre •

Il sera demandé aux membres de l'AAAAA pouvant se libérer d'être là
à 11 h 30 pour la partie formelle de toute assemblée générale et, surtout, pour résoudre des problèmes concernant l'organisation générale (secrétariat, rôle d'un vrai Conseil d'administration, méthode, aspect pratiques), la clarté des attributions de diplôme.

Prévoir un ordre du jour chargé, préparer des interventions précises, pratiques. La discussion se prolongera en petit comité après le déjeuner (menu charcutier à prévoir, présentation de produits "amis"). Cette réunion devra être préparée en septembre par le Bureau actuel.
Les convocations seront envoyées officiellement fin août ou tout début septembre (courriel et/ou courrier postal).

Des précisions seront apportées régulièrement sur la page Facebook.


Dégustation au CEPROC
De nouveaux lauréats, des confirmations
Article plus détaillé prévu.

Des élaborateurs d'Andouillettes et d'Andouilles ont été reconnus dignes de l'AAAAA lors d'une rencontre studieuse, mais très conviviale, qui s'est tenue au CEPROC.
Les jurés habituels étaient présents. Le directeur du
Centre européen des professions culinaires, Emmanuel Paris, s'était joint à eux, ainsi que deux MOF : l'un charcutier, Bernard Pérot, président de l'établissement de la rue Goubet, l'autre cuisinier et particulièrement connaisseur de l'univers de la charcuterie, Bernard Leprince. Également conviés à la grande tablée du restaurant d'application : Benoît Belgy, premier président adjoint de la CNCT, et Benoît Lemelle, industriel "FICT".

Sous réserve, évidemment, de leur acceptation du diplôme, et de la fourniture de quelques renseignements techniques (questionnaire bientôt envoyé, simple formalité), les établissement suivants peuvent revendiquer la 5A :

• Charcuterie Mauvigney, à Mérignac, pour un Grenier médocain (spécialité d'andouille spécifique de la Gironde)
• Charcuterie Rivalan-Quidu, à Guéméné, pour son andouille de Guéméné
Charcuterie Guillemot-Levesque (intitulé à préciser, en raison évolution de l'entreprise), à Guéméné, pour son andouille de Guéméné
Entreprise Amand Terroir, à Vire, pour son andouille de Vire
• Entreprise Popy, à Saint-Quentin Fallavier, pour son andouillette "lyonnaise" à la fraise de veau.


Comme annoncé par ailleurs, le diplômes du cuisinier japonais Masaki KUBO a été renuivelé pour la troisième fois, lors d'une dégustation qui s'est déroulée chez Le Père Claude.
L'un des diplômes venant à expiration à la fin de l'année, toujours en cours, a été renouvelé par anticipation. Ce diplôme sera refait et remis à la rentrée.


En simple rappel, mais c'est bien connu et rappelé par ailleurs sur ce site :
- Les diplômes de l'AAAAA sont décernés gratuitement.
- S'ils ne sont pas remis directement à l'issue de la dégustation ou lors de l'AG de l'association, à laquelle les lauréats sont conviés (elle se tiendra en octobre), leur impression soignée et leur envoi sont
facultativement facturés 50 €. Geste apprécié, mais non obligatoire.
- Les lauréats pourront, s'ils le désirent, adhérer et cotiser à l'amicale 5A l'année suivant celle de la remise du diplôme.
Ce n'est en aucun cas une obligation. Il n'est pas d'usage, pour les nouveaux lauréats, d'adhérer au moment de la remise du diplôme.
(Les cinq A ne vont jamais à des revendeurs, quels qu'ils soient et quelle que soit leur notoriété, ni à des "marques" de distribution : ils peuvent être proclamés hautement par les intermédiaires, si nombreux dans leur diversité, mais doivent toujours être précédés sur les emballages et étiquetages par la mention bien lisible de de l'élaborateur du produit.)


Stacks Image p800_n55
Depuis l'arrière-grand-père…
COUP DE CHAPEAU MINISTÉRIEL À L'ENTREPRISE BARRIS

Comme Jean-Jacques Legros du
Saloir de Josselin, Laurent Barris est doublement titulaire du diplôme de l'AAAAA : pour son andouillette et pour une andouille exemplaire en son genre (andouille dite "de viande" dans son cas, selon la dénomination du Code des usages de la charcuterie).
Le charcutier de Saint-Yrieix-la-Perche a reçu tout récemment, à la préfecture de la Haute-Vienne, le très officiel diplôme
Entreprise du patrimoine vivant (EPV, visiter la page Facebook de l'AAAAA pour en savoir un peu plus).
Ce diplôme-label, valable cinq ans, lui a été remis, au nom du ministre de l'économie et des finances, par le préfet, M. Raphaël Le Meauté (à gauche sur la photo de groupe), en présence du maire de Saint-Yrieix, M. Daniel Boisserie (à droite). Encadrant le lauréat 5A à la préfecture de Limoges : Isabelle Barris et Georges Barris, bientôt 91 ans, grand-père du lauréat. L'entreprise Barris avait été fondée par l'arrière-grand-père de Laurent, Henri, en 1933.
Elle a pris ses aises dans ses nouveaux locaux, modernes et plus ample, de l'avenue du Général-de-Gaulle en 2012.
Stacks Image p800_n59
Stacks Image p800_n62


=============================
L'instant culturel.
Avec Perse le satyrique (début de notre ère), Diderot et d'Alembert ,
au sujet d'andouillettes romaines

Stacks Image p800_n115

=============================

Ce que les jurés 5A n'oublient jamais depuis les années 1960 :
AAAAA se prononce aussi Ah! Ah! Ah! Ah! Ah!
Andouillettes, Andouilles, Appétit, Amitié, et ce qu'il faut d'Authenticité… Des A qui invitent au sourire, voire au rire joyeux, celui de Clos-Jouve, l'un des pères fondateurs de la 5 A : la petite histoire de l'association veut que ce rire sonore et bienveillant ait inspiré son épellation-dénomination, AAAAA, lors d'une joyeuse réunion bien attablée qui se tint à Bourg-en-Bresse vers 1959-1960. Ce banquet est évoqué de façon détaillée par l'écrivain et chroniqueur gastronomique Francis Amunategui, premier président de l'association, dans son ouvrage Le Plaisir des mets… Le livre ayant été publié en 1964, on peut tenir pour certain que l'association était solidement constituée en 1963 au plus tard.

=============================